Transparence et plastique, les tendances Printemps/Eté 2019 ?

La semaine de la mode masculine s’est achevée avec le défilé Kenzo dimanche dernier. Après une semaine fashion week éprouvante, plus de 50 défilés, voici mes premières impressions. On le sait déjà depuis quelques saisons que le streetwear/sportswear est désormais ancré dans la plupart des maisons. Mais chacune réserve toujours son lot de surprises, qui ajoutent une nouvelle tendance. Pour l’année prochaine l’homme dévoilera son corps – du moins c’est ce que les différents créateurs désirent – et se parera de plastique. Merci la planète… L’été prochain sera donc chaud, autant pour la planète que pour les hommes ! De Dior à Louis Vuitton en passant par Raf Simons, Maison Margiela, Kenzo ou Comme des Garçons, tous veulent que l’homme expose au grand jour son corps… Parfois poussée à l’extrême ou parfois plus discrète, la transparence et la matière plastique sont de mise pour la prochaine saison.

La transparence, oui et à fond !

Ayant assisté au défilé Dior, la première chose qui m’a marqué c’est le grand nombre de looks agrémentés de chemise ou t-shirt transparents toujours de couleur blanche. Pour son premier défilé pour Dior Homme, Kim Jones rend principalement hommage à Monsieur Dior. Tout d’abord en reprenant plusieurs symboles de la maison, chers à ce dernier : toile de Jouy, esprit couture, motif floraux. On les retrouve à travers des t-shirts de deux types d’organza de soie, dont l’un de style sportswear et l’autre simplement en tulle. Chez Louis Vuitton, c’était également un baptême pour le créateur star Virgil Abloh. A l’image de son catwalk très rainbow, le designer américain a commencé la présentation de sa collection par des total looks blancs, faisant au passage défiler grands rappeurs du moment (Kid Cudi, Playboi Carti…). Encore une fois, la transparence était à l’honneur et j’ai bien aimé le t-shirt monogrammé LV porté par Steve Lacy (à droite ci-dessus). Pour sa deuxième collection masculine, chez Maison Margiela sous la houlette de John Galliano, l’homme est à la fois excentrique et avant-garde. On ne s’attendait pas à mieux de la part du créateur du britannique. Enfin pour sa marque éponyme, Raf Simons joue sur l’ultra transparence, et recyclerait presque le plastique qui sert à maintenir un pack de canettes entre elles. Contestation environnementale ?

De la transparence plus réservée

D’autres créateurs jouent également sur cette transparence mais de façon moins extravagante (façon de parler). C’est le cas notamment de Comme des Garçons qui signe un costume motif militaire mais façon couture. Pour Kenzo, le duo de créateur, Humberto Leon et Carol Lim, mélange les matière pour en faire une chemise bi-colore. Tandis que chez Jaquemus, le créateur montant, sa collection présentée à Marseille (malheureusement pour nous les parisiens) faisait la part belle à la transparence de façon plus classique avec ce pull en grosse maille. Enfin Comme des Garçons revisite le costume, en mixant code militaire grâce à cet effet camouflage et couture grâce à l’organza.

Le plastique, à profusion 

Heirama

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.